Valcebollère, église Saint-Félix

Valcebollère (66) - Eglise Saint-Félix - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Pyrénées-Orientales (66)

Commune : Valcebollère

Valcebollère (66) - Eglise Saint-Félix - La Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église Saint-Félix est mentionnée dès le XIIIe siècle comme dépendance de la paroisse Saint-Pierre-d’Osséja. Elle fut consacrée en 1219.

Elle a été remaniée plusieurs fois au XVIIIe siècle et au XIXe siècle.
Son clocher est daté de 1867.

Il s’agit d’un édifice à nef unique  voûté en berceau brisé, terminé par un chevet plat., bordé au nord et sud est de chapelles. On y accède par le sud, grâce à une ouverture en plein-cintre. Les murs et les couvertures sont en schiste.

Le retable du maître-autel est constitué de neuf panneaux peints du début du 16e siècle. Ils sont peints sur une préparation de plâtre dans une architecture en bois peint et doré. L’encadrement de la prédelle, de style gothique, est en bois doré : six contreforts à pinacles, réunis par des accolades, délimitent les cinq panneaux peints. Prédelle (de gauche à droite) : deux saints martyrs (saint Abdon et saint Sennen ?) , Vierge de douleurs, Ecce Homo, saint Jean et deux saints (saint Côme et saint Damien). L’encadrement de la partie supérieure, en saillie, est polychromé et orné d’étoiles de perles, de dents de scie ; les quatre contreforts, seuls, sont en bois doré, de même que le dais de la niche. Partie supérieure : statue de saint Hilaire dans la niche centrale ; seul le dais gothique appartient au retable primitif ; de chaque côté de la niche, deux panneaux peints (de gauche à droite) représentant saint Antoine ermite, saint Hilaire, l’Adoration des Mages et saint Sébastien. Fronton : constitué par un petit panneau peint (à demi caché par le couronnement du dais) représentant le Père éternel (qui semble d’une autre main, plus récente et de moindre intérêt).

Ce retable situé dans la chapelle Saint-Hilaire du hameau du Puig était la propriété privée d’une famille originaire de Palau de Cerdagne qui possédait également les murs de l’édifice. Le retable fut vendu dans les années 1970 au Département. Lors de son classement en 1933, le retable se trouvait encore dans la chapelle Saint-Hilaire du Puig. Au regard du mauvais état de la chapelle, l’oeuvre fut démontée et déplacée dans la sacristie d’Osséja avant 1935 (date des travaux dans la chapelle). Suite à la restauration de Jaume Llado (années 1970) le retable fut placé dans la chapelle basse du Palais des Rois de Mallorca. Valcebollère est érigé en commune en 1832, après être séparé d’Osséja. Puis en 1972, Valcebollère fusionne avec Osséja, et en 1984 Valcebollère redevient une commune indépendante.

Valcebollère (66) - Eglise Saint-Féllix - La Sauvegarde de l'Art Français Valcebollère (66) - Eglise Saint-Féllix - La Sauvegarde de l'Art Français Valcebollère (66) - Eglise Saint-Féllix - La Sauvegarde de l'Art Français Valcebollère (66) - Eglise Saint-Félix - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

25/04/2017 3 000 € pour la restauration des enduits des façades Sud, Nord et Est