Archives du mot-clé 1994

Méallet, église Saint-Georges

Méallet (15) église Saint-Georges - 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français

Département : Cantal ( 15 )

Commune : Méallet

Méallet (15) église Saint-Georges - 2016 - la Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église de Méallet est composée d’une nef de deux travées avec un transept peu saillant et un choeur à pans coupés. Une sacristie de plan carré est accolée au mur nord du choeur. La nef, plus élevée que le choeur, est couverte d’une charpente lambrissée et le choeur et le transept sont voûtés d’ogives.

Le clocher est adossé à la façade ouest. Mur de quatre arcades, il est peu élevé par rapport à la nef et couvert d’un toit à quatre pans. Les murs sont en pierres de taille et moellons et les couvertures en lauzes.

Les parties romanes de l’église, en moyen appareil régulier de tuf volcanique, remontent au XIIème siècle. L’édifice, en forme de croix latine, a été remanié au XVème siècle (voûtes du choeur et des chapelles latérales) dans le style gothique. Le chevet est de forme pentagonale dont la baie centrale a été remplacée par une fenêtre ogivale.

Lors de la réalisation de la voûte d’ogives, le chevet a été surélevé à partir du sommet des contreforts.

Un portail roman s’ouvre au Sud, il est daté de la deuxième moitié du XIIème siècle. Une seconde porte romane s’ouvre au Nord dans la nef. Comme dans toutes les églises de la région, le clocher a été abattu pendant la Révolution, puis probablement reconstruit à l’identique.

La nef est divisée par un arc doubleau roman. Les culots représentent des têtes. L’arc triomphal, au profil brisé, est supporté par des colonnes romanes à chapiteau de style mauriacois.

Méallet (15) église Saint-Georges - 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français Méallet (15) église Saint-Georges - 1994 - la Sauvegarde de l'Art Français Méallet (15) église Saint-Georges - 1994 - la Sauvegarde de l'Art Français Méallet (15) église Saint-Georges - 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français Méallet (15) église Saint-Georges - 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français Méallet (15) église Saint-Georges - 2016

Télécharger la notice de l’Édifice

Les aides de la Sauvegarde

19/10/89 7 622 € octroyés pour la restauration de l’ossature du clocher et la charpente de la nef
23/10/90 10 671 € octroyés pour le remaillage des maçonneries, la mise hors d’eau en lauzes du clocher et la réfection de la voûte de la nef
25/06/91 6 098 € octroyés pour le drainage de l’église et le rejointoiement intérieur de la nef
25/01/94 7 622 € octroyés pour la restauration des maçonneries du choeur et des chapelles
04/07/17 9 000 € octroyés  pour la réfection de la toiture sur la nef et travaux de maçonnerie sur la façade nord

Neuffontaines, chapelle Saint-Pierre aux Liens de Mont-Sabot

Neuffontaines (58) - Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens-de-Mont-Sabot

Département : Nièvre (58)

Commune : Neuffontaines

Plan Neuffontaines (58) - Chapelle saint-Pierre aux Liens de Mont SabotConstruite sur une butte, à quelques kilomètres du village de Bazoches, la chapelle de Mont-Sabot, dédiée à Saint Pierre, tient sa silhouette tra­pue de son origine romane, mais son aspect actuel est dû en grande partie à des remaniements du XVème siècle. C’est un petit édifice au plan très simple en croix latine, parfaitement orienté, formé d’un clocher-porche massif cantonné d’une tourelle d’escalier, d’une nef unique de deux travées, d’un transept et d’une travée carrée de chœur. L’ensemble est voûté sur croisées d’ogives.

Les arcades des chapelles latérales sont sculptées d’une chèvre et d’un loup : ils illustrent la légende locale selon laquelle une chèvre, poursuivie par un loup, se serait réfugiée dans l’église où, par miracle, elle l’aurait enfermé avant de s’enfuir.

Une corniche à modillons sculptés constitue le seul décor extérieur de cette chapelle, qui a perdu une partie de son charme lors du changement de sa toiture traditionnelle de laves en 1854.

Cette chapelle, complètement remaniée et peut-être agrandie à la fin du XVème ou au début du XVIème siècle, était l’ancien lieu de culte de Neuffontaines, dont les 128 habitants ont à leur charge l’entretien de trois édifices religieux.

Neuffontaines (58) - Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens-de-Mont-Sabot

Télécharger la notice de l’Édifice


Neuffontaines (58) - Chapelle saint-Pierre aux Liens de Mont SabotNeuffontaines (58) - Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens-de-Mont-SabotNeuffontaines (58) - Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens-de-Mont-Sabot - La Sauvegarde de l'Art Français Neuffontaines (58) - Chapelle saint-Pierre aux Liens de Mont SabotNeuffontaines (58) - Chapelle saint-Pierre aux Liens de Mont SabotNeuffontaines (58) - Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens-de-Mont-SabotNeuffontaines (58) - Chapelle saint-Pierre aux Liens de Mont Sabot
Neuffontaines (58) - Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens-de-Mont-Sabot

Image Image Image Image  Image Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

03/10/2017 4000 € octroyés pour la restauration de la couverture du choeur en laves.
 02/02/2016  8000 € octroyés pour la restauration de la charpente et la couverture de la nef, du transept et de la sacristie.
30/01/1997 9909 € octroyés pour la réfection des enduits et de la couverture en lave du choeur;
22/03/1994 7622 € octroyés pour la réfection de la charpente et de la toiture en laves du clocher et de la tourelle.

Chapelle-Hugon La – Eglise Saint-Etienne-Saint-Martin

Chapelle-Hugon La - Eglise Saint-Etienne-Saint-Martin

Département : Cher ( 18 )

Commune : Chapelle-Hugon La

L’église présente une nef unique de 4 travées; le chœur est composé de deux travées droites dont l’une surmonté d’une coupole sur trompes supporte le clocher et d’une abside semi-circulaire. La nef était jadis voûtée en pierre, actuellement simulée.La nef et le clocher sont recouverts d’ardoises, l’abside de tuiles.

L’édifice est daté du XIIe siècle (cf. moine Hugon) et du XVIIIe siècle.

Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

28/04/94 Don de 6 098 € pour la réfection de la couverture du clocher et de la nef.
04/11/14 Don de 10 000 € pour la charpente et la couverture du clocher

Beaumesnil, église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte

Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Eure ( 27 )

Commune : Beaumesnil

 

Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art FrançaisLa petite église est composée d’une simple nef de plan rectangulaire et d’un choeur plus étroit et plus bas, à chevet plat. La charpente lambrissée repose sur de puissants poteaux. Un clocher charpenté surmonte la première travée de la nef.

Le clocher est recouvert d’essentes en chêne et la nef de tuiles plates anciennes et les murs d’enduits à l’argile.

La construction de cette église pourrait remonter au Xe siècle ainsi que la datation par Carbonne 14 effectuée sur les murs l’indique (sans parler de la maçonnerie montée en opus spicatum)

Le clocher date du XVe siècle et le choeur a été antièrement reconstruit en 1716.

Cette église paroissiale de Pierre ronde fut rattachée à celle de Beaumesnil suite à la désertification du hameau. L’église est alors vendue à un particulier en 1968 puis pillée et abandonnée.

Elle est rachetée par la commune en 1992.

 

Télécharger la notice de l’Édifice

 

 

 Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte

Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français Beaumesnil (Eure) église Saint-Cyr -et Sainte-Julitte - La Sauvegarde de l'Art Français

 

 

L’association pour la Sauvegarde de l’église de Pierre ronde a reçu le prix Trévise 2017 d’un montant de 5 000 € pour la qualité des restaurations effectuées.

Les aides de la Sauvegarde

23/06/94 3 659 € pour la réparation des couvertures et du clocher
24/05/11 16 600 € pour l’achat des bardeaux en chêne du clocher et la réparation des baies
24/01/2017 5 000 € pour la consolidation du mur est

Val-de-Meuse – Eglise Saint-Félix

Val-de-Meuse (52) - Eglise Saint-Félix de Maulain - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Haute-Marne (52)

Commune : Val-de-Meuse

Val-de-Meuse (52) - Eglise Saint-Félix de Maulain - La Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église Saint Félix, encore entourée de son cimetière, comprend une nef à vaisseau unique du XVIIIème à voûte à berceau lambrissée, un avant choeur surmonté d’un clocher charpenté et un choeur à chevet plat voûté d’ogives. Le massif oriental est flanqué de contreforts. L’ensemble est couvert d’un toit en bâtière à tuiles plates (se prolongeant en appentis au droit de la sacristie) à l’exception du clocher en ardoise et son fût en écailles de zinc. De petites baies rectangulaires équipées d’abats-sons s’ouvrent sur les quatre faces.
Les élévations en grès se distinguent entre nef et choeur. La partie la plus ancienne, également la plus haute se termine par une corniche à modillons et est percée de hautes baies en plein-cintre côté Sud et d’un triplet de baies en tiers-point à l’Est.
La nef, plus basse, s’ouvre sur chaque gouttereau par trois baies en plein-cintre. Le pignon occidental comprend une porte (seul accès à l’édifice) à linteau en platebande saillant suppporté par deux pilastres droits à chapiteau dorique, et surmonté d’un bandeau d’appui sur lequel s’élève une baie en plein-cintre avec réseau.
La façade se termine par un oculus au-dessus duquel on distingue un haut-relief, probablement du saint patron de l’église. Une croix en pierre couronne le pignon.

Maulain, village de la commune de Val de Meuse, avec laquelle il fusionne en 1972, était le siège d’une cure à la nomination de l’évêque de Langres et avait Lecourt pour succursale. Le choeur et l’avant-choeur semblent dater du XIIIème siècle, mais les voûtes ont été refaites au XVème siècle. La nef, postérieure, est du XVIIIème.
En 1885, l’architecte Gay dressa des plans afin d’ouvrir une fenêtre dans le mur Sud de la travée supportant le clocher et de modifier le linteau du portail de la façade occidentale.

Val-de-Meuse (52) - Eglise Saint-Félix de Maulain - La Sauvegarde de l'Art Français  Val-de-Meuse (52) - Eglise Saint-Félix de Maulain - La Sauvegarde de l'Art Français Val-de-Meuse (52) - Eglise Saint-Félix de Maulain - La Sauvegarde de l'Art FrançaisVal-de-Meuse - Eglise Saint-Félix

Télécharger la notice de l’Édifice
Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

25/01/1994 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
25/04/2017 10 000 € octroyé pour la consolidation définitive du chevet et de la travée sous clocher