Retour sur la remise du Prix Trévise

Prix Trévise 2017

De gauche à droite : Jean-Noël Montier, maire de Mesnil-en-Ouche, Olivier de Rohan Chabot, président de la Sauvegarde de l’Art Français, Yvette Petit-Decroix, correspondante de la Sauvegarde pour l’Eure, Frédéric Epaud, président de l’Association pour la sauvegarde de l’église de Pierre Ronde et Marc Vampa, maire délégué de Beaumensil et ancien député.

 

Discours d’Olivier de Rohan lors de la remise du Prix Trévise le 26 juin 2017

Merci monsieur le Député, merci messieurs les maires,

Vous connaissez l’épitaphe célèbre du général de Chevert à Saint-Eustache qui se termine ainsi : « Le seul titre de maréchal de France a manqué, non pas à sa gloire, mais à l’exemple de ceux qui le prendront pour modèle ».

Le prix Trévise que nous allons vous remettre doit servir là aussi non pas pour récompenser vos seuls mérites, mais pour qu’elle serve d’exemple à d’autres qui vous prendront pour modèle. Voilà la raison d’être de votre présence ici. Je vous ai écouté avec la plus grande attention : cette histoire que vous nous avez racontée est absolument incroyable! Il faudrait la mettre au cinéma. Il s’y trouve l’exemple de tout ce qu’il ne faut pas faire c’est-à-dire abandonner l’église, la faire racheter par un particulier qui meurt clochard, ce qui n’est pas non plus un exemple à donner, et qui la délaisse.

Mais tout ce qu’il faut faire y est aussi ! Vous avez parlé de la découverte de l’église, je devrais dire « l’invention » de l’église comme on peut parler de l’invention de la Sainte Croix, vous lui avez redonné vie en quelque sorte et pour tout dire, vous avez été le héros de cette aventure. Il faut vous en féliciter car en réalité, si vous n’aviez pas été là, rien de ce qui s’est passé en faveur de cette église n’aurait eu lieu. D’un autre côté, je crois que vous seriez le premier à dire que si vous n’aviez pas été aidé par beaucoup d’autres, à commencer par le maire, le député, les jeunes, différentes associations et tous ceux qui sont ici, vous n’y seriez pas arrivé.

Le prix Trévise vous a été attribué parce que, lorsque la description de l’édifice a été présenté devant notre comité scientifique composé de très grands noms du patrimoine : architecte en chef des Monuments historiques, historiens de l’art, membres de l’Institut etc., tous ont été unanimes pour dire cette restauration est absolument exemplaire, et nous devrions avoir à la Sauvegarde un moyen autre que l’argent que nous donnons – même si l’argent est nécessaire- pour récompenser un tel travail. Et c’est la raison pour laquelle le prix Trévise, dont je tiens à vous dire que vous êtes le premier lauréat, a été créé. Pour toutes ces raisons, je suis heureux de vous remettre cette plaque, en désirant vivement que des architectes en chef puissent venir ici avec leurs professeurs, car ils y découvriraient un laboratoire des bonnes pratiques en matière de restauration.

Film de la remise du Prix et discours de Frédéric Epaud