Opération « Un Jour, Une Eglise » : des visites guidées dans l’Aube

javernant 31.08.2013 045

Visite de l’église de Javernant (Aube) crédit : José Cotel

Lancée en 2012, l’opération « Un jour, une église » propose la visite « architecturale, patrimoniale et laïque » d’un réseau d’églises de l’Aube.

L’idée consiste à découvrir ce qui fait le charme et la singularité d’un édifice dans le plus grand respect des bâtiments et évidemment en accord avec les prêtres du secteur, qui encouragent cette initiative. Les visites proposées forment un circuit de proximité autour du riche patrimoine architectural des églises de l’Aube, qui se trouvent (pour la plupart) en bon état.

Durant l’été 2015, une centaine d’églises ont ouvert leurs portes et accueilli plus de 3200 visiteurs, jusqu’au 31 août. En 2016, l’opération sera prolongée et aura lieu du 1er juillet jusqu’aux Journées du Patrimoine, sous le pilotage du Comité Départemental du Tourisme de l’Aube. Trois visites par jour sont prévues, du lundi au vendredi, formant trois circuits de visite en différents pôles du département.

chauffour-les-bailly (Aube)

Eglise de Chauffour-les-Bailly (Aube)

La réussite est telle que « Un Jour, Une Eglise » pourrait peut-être même s’étendre : 7 églises bourguignonnes font déjà partie du réseau.

Ce concept, simple et innovant, pourrait en effet être décliné partout : « grâce à un réseau de bénévoles toujours plus étendu, l’action d’Un Jour, Une Eglise grandit et s’élargit géographiquement d’année en année » affirme José Cotel, le maître d’œuvre de cette opération, vice-président de l’Office de Tourisme de Bar-sur-Seine.

Trois grands principes sont mis en avant :

  • Les guides sont des bénévoles ancrés dans le village,
  • La visite est gratuite,
  • Et respecte un horaire défini à l’avance.

En guise de rappel, 100 000 églises environ existent en France dont près de 50 000 paroissiales et 15 000 classées au titre des Monuments Historiques*.

Au contact de spécialistes documentés,  les guides se forment, et effectuent en parallèle un travail de documentation personnel important. Une équipe de bénévoles passionnés par la sculpture du XIXème siècle en profite pour inventorier le patrimoine aubois.

Le Comité Départemental du Tourisme, la Pastorale du Tourisme et les Archives de l’Aube se sont associés à cette opération pour la formation des guides et l’édition d’un programme, mais aussi la communication sur internet et les réseaux sociaux. M. Cotel insiste sur l’importance de maintenir une formation locale, au plus près des églises, afin de n’intimider personne.

cresantignes

Eglise de Cresantignes – Crédit: J. Cotel

L’opération est relayée par la presse locale (voir la revue de presse en fin d’article) qui y a décelé la capacité de rendre l’Aube plus visible. Les églises contribuent ainsi au développement du tourisme en entraînant l’économie locale des villages. « En retraçant l’histoire des églises, on retisse la vie des villages » poursuit M. Cotel.

Ce projet a également su fédérer les municipalités. Une meilleure appropriation des églises les valorise et facilite l’échange autour des travaux d’entretien ou de sauvetage nécessaires.

Tous les participants manifestent un vif intérêt pour les visites. « Enfin une église ouverte au public ! » est la réaction la plus fréquente. Chaque visite rassemble en moyenne 18 personnes. Les guides bénévoles, investis de leur mission, prennent leur rôle très à cœur. « Des timides se sont révélés ! » Le public est varié : des touristes, mais également des étrangers ainsi que des habitants du village qui redécouvrent leur patrimoine. « Nous sommes dans une époque où chacun a besoin de se recréer des racines ».

 

Retrouvez ici des articles de presse transmis par M. Cartault, notre correspondant dans l’Aube :

L’Est-Eclair « Maire et Guide »

L’Est-Eclair du 24 Juillet 2015

L’Est-Eclair du 25 Juillet 2015

L’Est-Eclair du 25 Juillet 2015 (2)

L’Est-Eclair du 16 Novembre 2015

L’Est-Eclair du 24 Juin 2016

Eglise de Bourguignons (Aube) 06.2010

Eglise de Bourguignons (Aube) 06.2010

polisy cavalier 06.2012 011

Eglise de Polisy Cavalier

*Source : Le Figaro, 2 Juillet 2015