La Sauvegarde dans l’Yonne, à la rencontre du patrimoine religieux du Vézelien

asquins cimetière Vézelay

Asquins (89), vue prise depuis le cimetière de Vézelay

Le 16 octobre dernier, une délégation de la Sauvegarde de l’Art Français s’est rendue à Vézelay pour y rencontrer les acteurs locaux du patrimoine. Cette réunion départementale est la troisième organisée cette année, après une rencontre dans l’Aube en décembre 2016, et une rencontre dans l’Eure au mois de juin dernier.

Les 18 communes composant l’écrin naturel et pittoresque de Vézelay constituent le plus grand espace protégé de Bourgogne au titre de la loi de 1930. Ce territoire fait l’objet d’une Opération Grand Site, portée par le Conseil Départemental de l’Yonne. Dans ce cadre, le programme d’action a relevé parmi ses orientations la préservation, la restauration et la valorisation du patrimoine architectural.

Le caractère exceptionnel de ces lieux d’histoire et de mémoire a été reconnu à deux reprises par l’UNESCO. C’est dans ce contexte, que l’ensemble du Vézelien a été retenu par l’UNESCO comme zone tampon autour de Vézelay.

En périphérie de cette ancienne abbaye, l’action de la Sauvegarde de l’Art Français a été particulièrement significative et décisive pour les églises et chapelles du Vézelien, soit réels chefs d’oeuvre architecturaux, soit simples églises de campagne. Depuis 1976, l’association a soutenu la restauration de 116 églises dans l’Yonne avec un montant global de plus de 2 millions d’euros versés. Nombre d’opérations n’auraient pu être engagées sans cette aide fondamentale… 

L’équipe parisienne a été accueillie par le sous-préfet d’Avallon et Mme Humbert, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français dans l’Yonne et ingénieur à l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine de ce département, pour un temps de rencontre et d’échange, suivi de la visite de l’église Saint-Jacques d’Asquins.