Gournay-le-Guérin, église Saint-Gilles de Petiteville

Gournay-le-Guérin - église Saint-Gilles de Petiteville

Département : Eure ( 27 )

Commune : Gournay-le-Guérin

L’église Saint-Gilles est composée d’une nef à trois vaisseaux de deux travées séparées par des arcades cintrées. Un arc triomphal légèrement brisé ouvre sur un chœur de plan rectangulaire, à chevet plat, légèrement abaissé par rapport à la nef. Des voûtes lambrissées se trouvent sur la nef et le choeur tandis que ce sont d’un côté une voûte à ogives sur le bas-côté nord et de l’autre un plafond sur le bas-côté sud. Les couvertures sont en tuiles et clocher charpenté est situé sur la première travée de la nef. Sa flèche élancée, couverte en ardoises lui donne un caractère particulier. Les murs sont en moellons de silex et parements de grès.

L’église a été construite au XIIe siècle. Au XVIe, elle est modifiée et agrandie : les deux bas-côtés- Bas-côté sont construits. Celui du nord est bâti par Gilles de Belleau en 1532. Il place sur la voûte les armes de sa femme Marguerite du Hamel, de sa nièce Jeanne de la Vove et celles de son aïeule Jeanne de Rupière.

A la Révolution, le curé réfractaire de la paroisse de Petiteville est l’un de ceux qui est resté le plus longtemps en place (jusqu’en 1792 dit-on), puis s’est caché, soutenu par la population de la paroisse et par le seigneur de Petiteville. Puis l’église est transformée en Temple et sert de salle de réunion pour les conseillers municipaux – des dégradations notamment sur les blasons de la voûte sont faits à ce moment et le mobilier est en grande partie vendu. En 1809, la commune de Petiteville est ratachée à celle de Gournay-le-Guérin. L’église est vendue pour 300 frs à Louis Gouhier vicomte de Petiteville. La voûte de la première travée est construite au XIXe siècle.

Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

12/12/14 15 000 € octroyés pour la restauration de la couverture du clocher et de sa charpente