Des correspondants sur le terrain

Être informés pour être efficaces
Agir sur les églises et les chapelles en péril exige d’être avisé de leur existence. Pour ce faire, nous comptons sur les informations fournies par les maires, les fidèles, les associations de protection et tout organisme chargé de la protection de nos monuments historiques. Nous misons aussi sur le concours d’un réseau de correspondants dans toute la France, composé de personnes sérieuses, engagées et fortement motivées par la défense du patrimoine.

Un lien indispensable avec la France toute entière
Étant sur place et connaissant les édifices en péril, nos correspondants sont en mesure d’aider les propriétaires publics ou privés à les sauver :

  • en les informant qu’ils peuvent faire appel à la Sauvegarde de l’Art Français ;
  • en les conseillant pour créer des associations spécifiques, susceptibles de lever des fonds sur place ;
  • en intervenant pour les aider à rechercher une aide financière auprès d’organismes publics ou privés tels que conseils régionaux ou généraux, D.R.A.C. et fondations privées ou d’entreprise.

Suivi des travaux
Les correspondants de la Sauvegarde de l’Art Français veillent à ce que ses dons soient employés conformément aux souhaits de l’association. Pour cela, ils constatent l’état de l’avancement des travaux sur place.

Nous aider à être vigilants
Nous avons besoin de savoir quels sont les édifices en péril et quels sont ceux qui ont le plus besoin de notre aide. Nous serions reconnaissants à toutes les personnes désireuses de nous y aider de prendre contact avec nous (contact@sauvegardeartfrancais.fr).