Cotignac, prieuré Saint-Martin

Cotignac (83) - prieuré Saint-Martin, vue au loin (2014)

 

Département : Var (83)

Cotignac (83) - prieuré Saint-Martin, Plan au sol(2014)Petite église composée d’une nef unique de trois travées, voûtées en plein cintre et séparées par des arcs doubleaux supportés par des pilastres de base carrée. A l’est, la nef se prolonge d’une abside semi-circulaire voûté en cul de four. Une chapelle latérale accolée à la travée de choeur, voûtée et terminée par une abisdiole orientée. Au nord, ancienne entrée de l’église (qui se fait maintenant par l’abside). Un proche est accoté au nord de la première travée de la nef.
Ce porche était couvert d’une coupole surmontée d’un clocher (disparu aujourd’hui).
Une chapelle de style gothique avec un enfeu longe les 2e et 3 travées de nef.
Les murs sont en moellons enduits.

Une présence chrétienne est attestée en ce lieu dès le Ve siècle. En 980, le village et l’édifice chrétien sont détruits lors des invasions sarrasines.
Le prieuré est mentionné pour la 1ere fois en 1174, dans une bulle d’Alexandre III qui le place sous la dépendance des chanoines réguliers de Saint-Augustn de Pignans. L’église est alors composée de la nef actuelle, de l’abside et de la chapelle sud. Un aménagement remarquable est réalisé sous le fondement de l’abside principale, en tuilot (brique pilée) et chaux, technique romaine permettant d’éviter la montée des eaux par capillarité et servant de drain.
L’aménagement intérieur de l’église est caractéristique de l’époque avec ses arcs doubleaux, ses arcatures aveugles, et ses décors en faux joints. Le porche d’entrée, au nord de la 1ere travée de nef est couvert d’une coupole sur pendentif. La nef est surélevée pour accueillir une voûte cintré, l’abside est reprise en tuf et reçoit une voûte en cul de four.
En 1266, le village s’installe au pied de la falaise et une nouvelle église paroissiale est construite, mais la chapelle Saint-Martin conserve son cimetière jusqu’au XVIe s.
La construction de la chapelle nord dédiée à saint Martin date du XIVe siècle. Elle est faite sur deux travées, de style gothique et avec décor pouvant raconter la vie de saint Martin. On distingue encore leChrist bénissant, le tétramorphe, une femme sur le mur ouest…
En 1789 le prieuré est vendu comme bien national. La chapelle est séparée du reste des bâtiments du prieuré et transformée en bâtiment agricole.
Elle est réaffectée au culte en 1840.
En 1902, la chapelle devient édifice public (sauf la partie supérieure de la chapelle sud qui reste privée). Elle est utilisée pour les rogations jusqu’en 1960.
L’accès de la chapelle est modifié d’abord par l’ouverture d’une porte dans la chapelle nord, puis par l’ouverture d’une porte dans l’abside à l’est. La chapelle est donc inversée à ce moment là. Le clocher-porche est supprimé et remplacé par une petit clocher en arcade  au niveau d chevet. Un plancher est aménagé séparant la chapelle sud en deux niveaux.

 Cotignac (83) - prieuré Saint-Martin, détail des peintures murales de la chapelle(2014) Cotignac (83) - prieuré Saint-Martin, la chapelle dédiée à Saint-Martin (2014) Cotignac (83) - prieuré Saint-Martin, l'arc séparant la nef de la chapelle (2014)  Cotignac (83) - prieuré Saint-Martin, vue d'ensemble (2014)

Les aides de la Sauvegarde :

03/11/15 5 000 € pour la restauration des maçonneries extérieures de la chapelle, de la couverture