Archives pour la catégorie Yonne

La Sauvegarde dans l’Yonne, à la rencontre du patrimoine religieux du Vézelien

asquins cimetière Vézelay

Asquins (89), vue prise depuis le cimetière de Vézelay

Le 16 octobre prochain, une délégation de la Sauvegarde de l’Art Français se rendra à Vézelay pour y rencontrer les acteurs locaux du patrimoine. Cette réunion départementale est la troisième organisée cette année, après une rencontre dans l’Aube en décembre 2016, et une rencontre dans l’Eure au mois de juin dernier.

Les 18 communes composant l’écrin naturel et pittoresque de Vézelay constituent le plus grand espace protégé de Bourgogne au titre de la loi de 1930. Ce territoire fait l’objet d’une Opération Grand Site, portée par le Conseil Départemental de l’Yonne. Dans ce cadre, le programme d’action a relevé parmi ses orientations la préservation, la restauration et la valorisation du patrimoine architectural.

Le caractère exceptionnel de ces lieux d’histoire et de mémoire a été reconnu à deux reprises par l’UNESCO. C’est dans ce contexte, que l’ensemble du Vézelien
a été retenu par l’UNESCO comme zone tampon autour de Vézelay.

En périphérie de cette ancienne abbaye, l’action de la Sauvegarde de l’Art Français a été particulièrement significative et décisive pour les églises et chapelles du Vézelien, soit réels chefs d’oeuvre architecturaux, soit simples églises de campagne. Depuis 1976, l’association a soutenu la restauration de 116 églises dans l’Yonne avec un montant global de plus de 2 millions d’€ versés. Nombre d’opérations n’auraient pu être engagées sans cette aide fondamentale… 

L’équipe parisienne sera accueillie par le sous-préfet d’Avallon et Mme Humbert, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français dans l’Yonne et ingénieur à l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine de ce département, pour un temps de rencontre et d’échange, suivi de la visite de l’église Saint-Jacques d’Asquins. 

 

Vinneuf (89) – église Saint-Georges

Vinneuf (89) - église Saint-Georges

Département : Yonne

Commune : Vinneuf

Le portail roman s’ouvre sur la vaste nef primitive accolée au nord d’un bas-côté plus récent. L’édifice se poursuit avec un large chœur. A l’emplacement de l’ancien bras sud du transept s’élève le clocher à la toiture impériale.

Vinneuf (89) - église Saint-Georges

C’est un édifice du XII ou XIIIème siècle. Le vestige du portail roman est le seul témoin de ce lointain passé. Le clocher est plus tardif, il est construit dans la seconde partie du XIVème siècle. L’église est a nouveau agrandie au XVIème siècle.

Vinneuf (89) - église Saint-Georges Vinneuf (89) - église Saint-Georges Vinneuf (89) - église Saint-Georges

Vinneuf (89) - église Saint-GeorgesvVinneuf (89) - église Saint-Georges

 

Les aides de la Sauvegarde :

21/02/2017 15 000 € octroyés pour la restauration du clocher.

Dollot (89), église Saint-Germain

Dollot (89) - église Saint-Germain

Département : Yonne (89)

Commune : Dollot

l’église Saint-Germain à Dollot est une église-halle de plan rectangulaire à deux vaisseaux. Le bâtiment, comprend un vestibule sur lequel est assis le clocher. La grande nef est voûtée et cintrée avec entraits et poinçons de la fin du XVème siècle.  Dollot (89) - église Saint-GermainLa sacristie au Nord prend place dans la sixième travée que l’on a bouchée à cet effet en 1903.

 

L’église du XIIIème siècle est reconstruite au XVIème siècle. Le clocher, originellement au centre de l’église, a été déplacé sur le côté ouest en 1903. L’église de Dollot est d’une fondation fort ancienne, elle fut concédée aux religieux de l’abbaye de Saint Jean-lès-Sens, en l’an 1186, par l’archevêque Guy de Noyers. Dollot est rattachée au diocèse de Sens (1789). L’Église fut bénite (consacrée) le 11 juin 1534. Placée sous le vocable de Saint Germain, évêque d’Auxerre (St Germani de Doleto).

 

Dollot (89) - église Saint-Germain Dollot (89) - église Saint-Germain Dollot (89) - église Saint-Germain Dollot (89) - église Saint-Germain

Les aides de la Sauvegarde :

07/06/2016 10 000 € pour la restauration de la couverture.
24/01/2017 8 000 € pour la restauration des enduits extérieurs.

Thorey, église Saint-Martin

Thorey (Yonne) église Saint-Martin- La Sauvegarde de l'Art Francais

 

Département : Yonne (89)

Commune : Thorey

Thorey (Yonne) église Saint-Martin- La Sauvegarde de l'Art FrancaisThorey (Yonne) église Saint-Martin- La Sauvegarde de l'Art FrancaisCette église du XVIIème siècle ne possède pas de clocher/ Elle est construite sur l’emplacement d’un ancien édifice du XIIIème siècle.

Précédée d’un porche, l’église a une nef unique traversée par un transept, et un choeur à trois pans à voûtes ogivales, éclairé par de grandes baies Renaissance à meneaux.

Sur la façade Ouest du transept Sud, un petit portail sculpté et orné de colonnes (dont l’une est manquante) porte une frise avec rinceaux et au-dessus d’un écusson mutilé.

Probablement au XIIIème siècle, un incendie, dont on voit encore la trace dans les parties hautes de l’édifice détruisit la charpente et détermina la chute des voûtes de la nef et la destruction du clocher. On se contenta alors de refaire la charpente et la couverture sans reconstruire les voûtes de la nef qui furent remplacées par un simple plancher. Le beffroi et la cloche furent placés au-dessus d’une des chapelles du transept et plus tard sous le porche à l’entrée de l’église. » (extrait du devis descriptif de l’architecte Rollerait en 1871). Vers 1870, les voûtes de la nef, ainsi que les arcs doubleaux, diagonaux et formerets furent refaits sur le modèle de ceux subsistant dans le choeur.

Les voûtes de l’abside, qui menaçaient de s’effondrer, furent consolidées.

A cette époque également, la charpente a été modifiée, afin que les entraits  des fermes de la croisée et de la croupe ne reportent plus leur charge sur les voûtes ; les entraits ont été remplacés par des tirants métalliques.

Thorey (Yonne) église Saint-Martin Thorey (Yonne) église Saint-Martin- La Sauvegarde de l'Art Francais Thorey (Yonne) église Saint-Martin- La Sauvegarde de l'Art Francais  

Les aides de la Sauvegarde

04/10/2016 15 000 € pour le ravalement extérieur, la charpente et la couverture de la nef et du porche

Cudot, église Notre-Dame et Sainte-Alpais

Cudot (89) - église Notre-Dame et Sainte-Alpais, tympan du portail principal

Département : Yonne

Commune : Cudot

Cudot (89) - église Notre-Dame et Sainte-Alpais, plan au sol

Plan au sol de A. Leriche, architecte du patrimoine

Eglise composée d’une nef se terminant par un chevet plat. Au sud un bas-côté élargis la nef tandis qu’un clocher est accolé au nord du choeur. Une sacristie est située dans l’angle nord-est du clocher et du choeur.
Le couvrement de la nef est assuré par une voûte en brique et plâtre. Une charpente lambrissée et hourdée de plâtre la surmonte.

L’église est construite à partir de 1170 pour servir de chapelle à sainte Alpais
Elle est ensuite modifiée et agrandie aux XIIe et XVe siècles,  puis à nouveau fortement remaniée dans le 3ème quart du XIXe.

Qui est sainte Alpais?

Alpais naît vers 1150. Atteinte de la lèpre et mise à l’écart du village, elle se rétablit en 1169. Cette guérison miraculeuse d’une maladie incurable à l’époque provoque la naissance d’une admiration et d’une dévotion générale. Par la suite, touchée par une paralysie presque complète, ne se nourrissant que de l’hostie jusqu’à sa mort en 1211, Alpais est « favorisée » de visions et d’extases. De nombreux pèlerins et curieux affluent attirés par le prodige.
En 1171, l’Archevêque de Sens, Guillaume aux blanches mains, après une sérieuse enquête, décida de faire construire l’église actuelle ; la logette où vivait Alpais y fut incluse (emplacement exact de la base du clocher actuel) pour que de son lit, elle puisse voir la célébration de la messe.
Avec l’abondance des pèlerins, la population locale vient s’installer à proximité de la nouvelle chapelle. Ainsi se crée au tout début du XIIIème siècle notre bourg actuel.
De grands personnages venaient visiter Alpais dont la reine Adèle, mère de Philippe Auguste en 1180 et 1200.
Dans les siècles suivants, la réputation et le culte d’Alpais se répandirent dans toute l’Europe et on venait nombreux prier sur sa tombe : Henri IV s’y rendit en 1603.
Parmi ses visions, elle décrit l’univers : « qui a la forme circulaire et sphérique ; le soleil plus grand que la terre ; la terre ressemble à un œuf suspendu dans l’espace entouré d’une ceinture d’eau de tout cotés ». Elle est considérée par les astronautes de la NASA comme leur sainte patronne.

Cudot (89) - église Notre-Dame et Sainte-Alpais, façade ouest  Cudot (89) - église Notre-Dame et Sainte-Alpais, vue de la nef et du choeur Cudot (89) - église Notre-Dame et Sainte-Alpais, chevet

Les aides de la Sauvegarde :

09/06/15 15 000 € pour la reprise de la toiture du tiers oriental.

Chemilly-sur-Serein – Eglise Saint-Jean-Baptiste

Chemilly-sur-Serein - Eglise Saint-Jean-Baptiste

Département : Yonne ( 89 )

Commune : Chemilly-sur-Serein

Télécharger la notice de l’Édifice
Image Image Image Image

Image Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

29/05/08 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
29/05/08 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
04/04/11 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
14/12/11 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre

Villeneuve-la-Guyard – Eglise Saint-Germain

Villeneuve-la-Guyard - Eglise Saint-Germain

Département : Yonne ( 89 )

Commune : Villeneuve-la-Guyard

Télécharger la notice de l’Édifice
Image Image Image

Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

22/05/07 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
22/05/07 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
24/06/08 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
28/05/13 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre