Archives pour la catégorie Sarthe

Noyen-sur-Sarthe, chapelle du château de Montabon

Noyen-sur-Sarthe (72), chapelle du château de Montabon - 2017 - La Sauvegarde de l'art Français

Département : Sarthe (72)

Commune : Noyen-sur-Sarthe

Noyen-sur-Sarthe (72), chapelle du château de Montabon - 2017 - La Sauvegarde de l'art FrançaisCet édicule au toit en pavillon, de plan carré, orné en façade principale de deux yeux de boeuf aveugles et d’une lucarne aux pieds-droits sculptés. La couverture est en ardoises, et murs de moellons enduits.

Seul élément antérieur subsistant au domaine, les autres dépendances et le château ont été détruits au XIXe et reconstruits. Celui-ci a sans doute été modifié à cette époque (clocheton, lucarne, porte d’entrée).

L’édifice possédait un clocheton qui n’a pas été reconstruit. D’après les archives, il remonte au XVIIe siècle. Traditionnellement considéré comme une chapelle, rien aujourd’hui ne permet de l’affirmer avec certitude dans ce qui subsiste de l’architecture. Mais les archives en font mention à plusieurs reprises quoique comme oratoire purement familial.

Au XIXe et après les travaux de reconstruction du chateau, le pavillon est néenmoins utilisé comme menuiserie. La disposition isolée du pavillon par rapport à la propriété actuelle mais il faisait sans doute pendant à un autre pavillon identique encadrant l’ancien château (cf. plan de 1785 des Ponts et chaussées, entre ces pavillons un canal).

Les aides de la Sauvegarde :

21/11/17 5 000 € pour la restauration du clocher et de la façade ouest de l’église

Cherreau (Sarthe), église Saint-Symphorien

Cherreau (Sarthe) église Saint-Symphorien- 2017- La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Sarthe (72)

Commune : Cherreau

L’église est formée d’une nef charpentée prolongée d’un choeur et dotée d’une voûte lambrissée.

Cherreau (Sarthe) église Saint-Symphorien- 2017- La Sauvegarde de l'Art Français

Plan : Bernard Ruel, architecte du patrimoine

Un bas-côté au dus de la nef est suivi d’une chapelle sous clocher charpenté, vis à vis duquel se trouve une chapelle formant ainsi un faux transept. Une seconde chapelle est située au nord du choeur tandis qu’au sud de celui-ci, une tour, dite de l’horloge, s’élève, encadrée de hauts contreforts à retraits.

Les couvertures sont en tuiles plates et en ardoises pour le clocher, les murs de moellons enduits.

Cette église remonte à la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. Les chapelles datent des années 1530-40. Un riche mobilier et d’importants lambris sont ajoutés au XVIIIe siècle. La tour de l’horloge et la flèche sont bâties entre 1897 et 1899. Les figures du pignon et les gargouilles sont réalisées par Gaullier au XIXe.

Cherreau (Sarthe) église Saint-Symphorien- 2017- La Sauvegarde de l'Art Français  Cherreau (Sarthe) église Saint-Symphorien- 2017- La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

21/11/17 15 000 € pour la restauration du clocher et des maçonneries de toutes les façades, et des couvertures et chéneaux des chapelles

Courcival, église Saint-Brice

Courcival (72 église Saint-Brice

Département : Sarthe (72)

Commune : Courcival

Courcival (72 église Saint-BriceL’église est composée d’une nef unique avec un choeur à pans coupés et deux chapelles en vis à vis, formant transept. Une sacristie est accolée à l’angle formé par le mur nord du chœur et est de la chapelle nord, et bénéficie d’une crypte. La chapelle nord est voûtée d’ogives et forme une tour avec sa couverture à forte pente en pavillon. Elle sert de clocher. Un escalier à vis est accolé au mur ouest de la chapelle nord. Les autres voûtes sont lambrissées et les murs en moellons enduits. Les couvertures sont en tuiles plates sur la nef et les chapelle sud et sacristie et ardoises sur le choeur et la chapelle nord.

La construction de l’édifice remonte au XIe s. De cette époque subsistent encore la nef avec son mur nord en arrêtes de poisson et ses baies romanes. Jusqu’au XVIIe siècle, elle partageait son promontoire avec le château des seigneurs de Courcival, entièrement détruit par la suite. Cela suggère que l’église était au départ seigneuriale.  Les chapelles sud et tour-clocher ont été ajoutées aux au XVe-XVIe siècles. Au XIXe siècle les aménagements et les décors intérieurs sont réalisés, avec la voûte d’ogives dans la chapelle nord, ainsi que l’ajout de la tourelle d’escalier, et un nouveau portail.

Courcival (72 église Saint-Brice Courcival (72 église Saint-Brice 1-DSCN9919

Les aides de la Sauvegarde :

15/03/2016  5 000 € pour la restauration des enduits de la façade ouest et du contrefort sud du choeur

Pizieux, église Saint-Rémy

Pizieux (72) - église Saint-Rémy- La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Sarthe (72)

Commune : Pizieux

Pizieux (72) - église Saint-Rémy- La Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église est composée d’une nef unique poursuivie par un chœur plus étroit, à chevet plat. Une sacristie accolée au mur nord du chœur et une chapelle contre le mur sud du chœur. La voûte est lambrissée et les murs sont en moellons enduits. Une flèche d’ardoises est posée sur la première travée de la nef, dont la couverture est en tuiles sur l’église.

Nous disposons de très peu d’informations sur cette église, dont nous savons seulement grâce aux éléments archéologiques qu’elle est été construite à partir du XIIe siècle. La chapelle sud a probablement été rajoutée à la fin du Moyen-Age.

Pizieux (72) - église Saint-Rémy- La Sauvegarde de l'Art Français Pizieux (72) - église Saint-Rémy- La Sauvegarde de l'Art Français Pizieux (72) - église Saint-Rémy- La Sauvegarde de l'Art Français Pizieux (72) - église Saint-Rémy

Les aides de la Sauvegarde :

15/03/2016 15 000 € octroyés pour la restauration des enduits des façades et de la couverture, en recherche.

Saint-Hilaire le Lierru, église Saint-Hilaire

Saint-Hilaire Le Lierru (Sarthe) - Eglise Saint-Hilaire

Département : Sarthe (72)

Commune : Saint-Hilaire le Lierru

Cette église fut donnée par les Seigneurs Hugues de l’Ile et Hugues Timun à l’abbaye Saint-Vincent du Mans vers 1080-1100.
Au XVIème siècle, les fenêtres furent remaniée. Un décor peint ornait les murs, composé notamment d’un saint Christophe géant. Au XIXème siècle, les décors furent repris et les murs enduits.
Les blasons ornant l’église sont ceux des familles Le Voyer, Menon de Trubilly et de Bresteau et de leurs descendants.

L’église est composée d’un simple plan rectangulaire, à chevet plat, avec une petite sacristie adossée au côté Nord du choeur et une flèche charpentée surmontant la première travée de la nef.
Les murs sont en moellons enduits et la couverture est faite de tuiles plates sur la nef et d’ardoises sur le clocher.
Le pignon Ouest présente en pointe la trace de l’ancien clocher et la trace de baies géminées, un portail cintré orné d’un cordon de dents de scie est situé en dessous.
La charpente est à chevrons formant ferme, et une voûte lambrissée décorée de motifs au pochoir.

Saint-Hilaire Le Lierru (Sarthe) - Eglise Saint-Hilaire Saint-Hilaire Le Lierru (Sarthe) - Eglise Saint-Hilaire Saint-Hilaire Le Lierru (Sarthe) - Eglise Saint-Hilaire 1-DSC_5220

Les aides de la Sauvegarde :

15/12/2015 8 000 € octroyés pour les travaux d’étaiement du clocher et reprise des étanchéités  au niveau du clocher.

Saint-Rémy-du-Val, chapelle Sainte-Catherine du logis de Moullins

Saint-Rémy-du-Val, chapelle moullins

Département : Sarthe

Commune : Saint-Rémy-du-Val

Saint-Rémy-du-Val, chapelle moullins

Chapelle Sainte-Catherine du logis de Moullins, plan au sol de Mme L. Gautier-Zielinska, arch. du Patrimoine

Cette chapelle est faite d’un vaisseau de nef de deux travées et une travée de chœur avec un chevet à trois pans coupés. Les murs sont en moellons enduits, la couverture en ardoises. Des traces des voûtes d’ogives abattues subsistent.

En1541, une première chapelle de deux travées est construite par Michel Bureau, abbé de la Couture. Elle est voûtée en pierre de taille sur croisées d’ogives. En 1522-27, l’Abbé Martin de Beaune Semblançay commande un retable polychrome à l’atelier de Guillaume Regnault (disciple de Michel Colombe). Une travée supplémentaire est construite à l’ouest de la chapelle en 1544-45. En 1565, un clocher de 10m de haut est construit sur la 1ère travée (puis détruit sans doute au XIXe).
A partir de 1620, il n’y a plus d’abbé. La chapelle se dégrade progressivement (un pressoir est très vite installé dans la chapelle comme en attestent les montrées). Le domaine et la chapelle sont vendus comme bien national à la Révolution. En 1805, l’ensemble est vendu à un laboureur. Le demaine se transforme en bâtiments agricoles : pour la chapelle, les portes sont élargies et le retable abattu. En 1810, les voûtes et le clocher sont abattus à leur tour, la charpente est modifiée et un grenier à foin est construit.

Saint-Rémy-du-Val, chapelle moullins Saint-Rémy-du-Val, chapelle moullins Saint-Rémy-du-Val, chapelle moullins

Les aides de la Sauvegarde :

03/03/15 25 000 € pour la restauration de la couverture et charpente des deux travées de nef et travaux de maçonnerie annexes.

Changé – Chapelle de la Buzardière

Changé - Chapelle de la Buzardière

Département : Sarthe ( 72 )

Commune : Changé

Télécharger la notice de l’Édifice
Image Image Image Image

Image Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

28/10/82 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
28/10/82 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
28/10/82 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
25/11/84 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
26/06/86 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
25/06/87 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre