Archives pour la catégorie Manche

Quettreville-sur-Sienne, église Notre-Dame et Sainte-Agathe

Quettreville-sur-Sienne (50) église Notre-Dame et Sainte-Agathe 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Manche (50) Normandie

Commune : Quettreville-sur-Sienne

Quettreville-sur-Sienne (50) église Notre-Dame et Sainte-Agathe 2017 - La Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église de Quettreville est un long édifice composé d’une nef de quatre travées, à laquelle on accède par un petit caquetoire couvert en batière, en façade ouest. La cinquième travée, sous clocher forme un faux transept non saillant qui ouvre sur un choeur de deux travées à chevet plat orné d’une belle baie à remplages de style flamboyant. Une sacristie est bâtie le long du gouttereau nord nu choeur et une tourelle d’escalier est adossée au transept nord.

Les murs sont en moellons et pierres de taille, la couverture de la flèche du clocher est en pierre et celles de la nef et du choeur en ardoises.

La nef est voûté en berceau lambrissé et le choeur en ogives de pierre.

Le nom de Quettreville (Ketevilla) apparaît dans les chartes de l’abbaye de Savigny dès 1124.

Lors de la conquête de la Sicile au XIe siècle on note la présence de guerriers quettrevillais parmi les troupes de Robert Guiscard. Le culte de sainte Agathe provient d’eux.

L’église dépendait de l’archidiaconé et du doyenné de Cérences. Elle est divisée en deux portions dès le XIIIe siècle. La petite portion est sous le patronage de l’abbé de Saint-Lô et celui de la grande est le seigneur du lieu, et ce, jusqu’à la Révolution.

L’église actuelle a été construite pour la plus grande part (excepté le porche) au XIVe siècle. La flèche du clocher a été deux foit refaite après avoir été frappée par la foudre notamment en 1808, avec des pierres rachetées dans les démolitions de l’abbaye d’Hambye.

La charpente de la nef est datée de 1713 (marque sur une des fermes). Le manoir de Quettreville, situé au nord de la commune, a appartenu à Robert Surcouf.

Quettreville-sur-Sienne (50) église Notre-Dame et Sainte-Agathe 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français Quettreville-sur-Sienne (50) église Notre-Dame et Sainte-Agathe 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français  Quettreville-sur-Sienne (50) église Notre-Dame et Sainte-Agathe 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français Quettreville-sur-Sienne (50) église Notre-Dame et Sainte-Agathe 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

21/11/17 15 000 € pour la restauration complète de la maçonnerie de la flèche du clocher

Monthuchon, église Saint-Martin

Monthuchon (50) Eglise Saint-Martin 2017, la Sauvegarde de l'Art Français

Département : Manche (50)

Monthuchon (50) Eglise Saint-Martin 2017, la Sauvegarde de l'Art Français

Plan : Héléna Coudray, Architecte du patrimoine

Cette église est composée d’un plan allongé en forme de croix latine. La nef, vaisseau unique succède à un avant-choeur et à un choeur à pans coupés. L’avant-choeur forme transept avec au sud, la tour clocher, couverte en bâtière et une chapelle au nord. un porche en permet l’accès à l’ouest.

Une deuxième chapelle a été bâtie au nord du choeur, servant aujourd’hui de sacristie. Les maçonneries sont en moellons enduits et les couvertures en ardoises.

L’église actuelle date du XVe-XVIe siècle, elle a été bâtie sur les vestiges d’un ancien édifice du XIIIe siècle.

Le choeur  et le clocher ont été détruit lors d’un violent orage en 1713 et reconstruits à partir de 1717. Un nouveau choeur a été bâti en 1904. En 1960, la chapelle Saint-François change d’affectation et devient la sacristie.

  Monthuchon (50) Eglise Saint-Martin 2017, la Sauvegarde de l'Art Français Monthuchon (50) Eglise Saint-Martin 2017, la Sauvegarde de l'Art Français

 

Les aides de la Sauvegarde :

03/10/17 5 000 € pour la restauration du porche, de la nef et de la chambre des cloches

Valcanville, église Notre-Dame

Valcanville (50) église Notre-Dame- La Sauvegarde de l'ARt Français

 

Département : Manche (50)

Commune : Valcanville

L’église est composée d’une nef unique de 4 travées, couverte de fausses voûtes d’ogives. La 4e travée, croisée du transept est plus large en fonction des bras, chacun de 2 travées. Un choeur plus large et plus long que la nef, de 5 travées, se termine par un chevet à pans coupés. Une sacristie de plan rectangulaire est adossée à la 5e travée, au nord du choeur.

Un clocher de plan carré, de 3 niveaux dont les deux premiers sont voûtés d’ogives est adossé à l’angle du bras nord du transept et de la première travée de choeur. Il est couvert d’une toiture en bâtière. Toutes les couvertures sont en ardoises, sauf celle du clocher, en pierre, et les murs en moellons et pierres de taille.

La voûte de la nef est en pierre et briques, en lattis plâtré sur le choeur et en pierres dans les salles du clocher.

Henri 1er Duc de Normandie et roi d’Angleterre fonde une Commanderie des Templiers à Valcanville vers 1130. Mais la première mention de la Commanderie date du XIIIe s. Une charte donnée par Guillaume, évêque de Coutances et portant confirmation du don fait aux templiers de l’église de Valcanville et de son patronage à Hugues de Agre.

Il ne reste rien des bâtiments érigés près de l’église par les Templiers au XIIe. Les bâtiments qui subsistent sont postérieurs et ont été construits par les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (ordre de Malte) à qui a été donnée cette cure après la suppression de l’ordre du Temple par le Pape Clément V.

L’église est à la charge des prêtres du Temple, puis de de la commanderie de Saint-Jean-de-Jérusalem jusqu’à la Révolution. La commanderie est vendue comme bien national.

Mais l’église a subit de nombreux déboires depuis ce temps et il ne reste que le clocher, du XVe-XVIe s et une chapelle.

En 1827, l’église est totalement détruite (sauf le clocher) et reconstruite avec des dimensions démesurées (10 m de large sur 55 m de long!).

En 1903, des malfaçons dans la construction du XIXe obligent à reconstruire la nef dans des dimensions moindres de 23.7m/7m.

Valcanville (50) église Notre-Dame- La Sauvegarde de l'ARt FrançaisValcanville (50) église Notre-Dame- La Sauvegarde de l'ARt Français Valcanville (50) église Notre-Dame- La Sauvegarde de l'ARt Français Valcanville (50) église Notre-Dame- La Sauvegarde de l'ARt Français

Les aides de la Sauvegarde

04/10/2016 5 000 € pour la restauration du clocher

Magneville, église Notre-Dame

Magneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Manche (50)

Commune : Magneville

Eglise composée d’une nef unique avec au nord un porche couvert en bâtière et à l’ouest, un clocher porche massif lui aussi couvert en bâtière. La nef est couverture d’une voûte en berceau plâtré. Le chœur de trois travées couvertes d’ogives est rythmée par des arcs doubleaux aux chapiteaux sculptés et ornés de colonnettes engagées. Un chevet plat clôt le chœur et une chapelle est située au sud de la première travée de chœur, couverte d’ogives. Les couvertures sont en ardoises et les murs en moellons et pierres de taille.

Cette église a été construite entre le milieu du XIIe et du XIIIe siècle. Agrandie au XVe on lui a ajouté le clocher porche au nord et la chapelle latérale au sud. Le chœur est roman avec des modillons et la nef est gothique. Le clocher date de 1481.

Magneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art Français Magneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art Français Magneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art Français Magneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art FrançaisMagneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art Français Magneville (50) église ND - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

10/05/2016 10 000 € octroyés pour la restauration des couvertures de la partie sud de l’église (choeur et chapelle) avec révision de la charpente, reprises ponctuelles de maçonneries du clocher

Heugueville-sur-Sienne, église Saint-Pierre

Heugueville-sur-Sienne (50) - église Saint-Pierre - 2016- La Sauvegarde de l'Art Francais

Département : Manche (50)

Commune : Heugueville-sur-Sienne

Heugueville-sur-Sienne (50) - église Saint-Pierre - 2016- La Sauvegarde de l'Art FrancaisCette église est composée de 4 travées de nef et d’une 5e travée formant un faux transept avec une chapelle au nord et une au sud. Un choeur à chevet plat de 3 travées clôt l’édifice à l’est.
Une sacristie de plan allongé est accolée au sud de la dernière travée de chœur. Les murs sont en pierre de taille et les couvertures en ardoises. La nef est voûtée d’ogives et le chœur en berceau de lambris plâtré.

Les premières mentions de l’église d’Heugueville remontent au XIe siècle. L’église Saint-Pierre est donnée à l’abbaye de Lessay vers 1080 par Renaud d’Orval. Puis en 1236, l’abbé de Lessay cède la paroisse d’Heugueville à l’évêque Hugues de Morville  en échange du titre de chanoine- honoraire (avec d’autres paroisses).

Entre les XIVe et XVIe, en pleine guerre de Cent Ans l’église est en partie détruite. La partie supérieure de la tour et le porche de l’église sont alors remaniés.
Au XIXe siècle, le mobilier, détruit en partie pendant la Révolution est remplacé ou remis en état. A ce moment le maître-autel et le retable avec la toile de l’Assomption provenant du couvent des Capucins de Coutances sont installés dans l’église.

 

 Heugueville-sur-Sienne (50) - église Saint-Pierre - 2016- La Sauvegarde de l'Art Francais Heugueville-sur-Sienne (50) - église Saint-Pierre - 2016- La Sauvegarde de l'Art Francais

Les aides de la Sauvegarde :

10/05/2016 8 000 € octroyés pour la restauration des maçonneries et des couvertures de l’église, et la reprise du drainage

Saint-Georges-de-la-Rivière, église Saint-Georges

Saint-Georges-de-la-Rivière - église Saint-Georges

Département : Manche ( 50 )

Commune : Saint-Georges-de-la-Rivière

Le plan de cette église est en croix latine. Elle est composée d’une nef unique, avec une chapelle au nord et une au sud, un caquetoire sur la façade sud. Un clocher en bâtière est accolé à la façade nord, accessible par une tourelle à demi hors-oeuvre contre la chapelle nord. Une sacristie à pans coupés s’adosse au chevet plat. Les murs sont en moellons apparents. La couverture est faite d’ardoises et pierre. Un lambris en berceau couvre l’église.

Cette église remonte aux XIVe et XVe siècles. Le clocher fut construit et organisé pour le guet de la mer et la défense.

1-DSC_4225 6-DSC_4222 Saint-Georges-de-la-Rivière (14) - église Saint-Georges Saint-Georges-de-la-Rivière (14) - église Saint-Georges - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde

09/10/12 3 000 € octroyés pour le rejointoiement du pignon ouest, et partie ouest de la façade sud compris caquetoire et porche
12/12/14 3 000 € octroyés pour la restauration et rejointoiement du pignon est et de la partie est de la façade sud
06/07/2016 5 000 € octroyés pour la restauration des rives contre les surmonts du chœur et des joints et des encadrements de baies du transept sud, du chœur et de la sacristie

Sotteville, église Saint-Pierre

Sotteville (50 église Saint-Pierre, vue nord-ouest (2015)

Sotteville (50 église Saint-Pierre, vue nord-ouest (2015)

Département : Manche ( 50 )

Commune : Sotteville

Sotteville (50 église Saint-Pierre, plan au solC’est une longue église de 35 mètres, composée d’une nef un peu plus haute que le choeur, séparée de celui-ci par un mur diaphragme. Le choeur, profond, se termine en une abside semi-circulaire, plus basse que le choeur.
Une tour clocher en pierre, de base carré et toiture en batière, est adossée à la première travée du choeur. Les murs sont de moellons de shiste et les couvertures en pierre.

Cette église est une fondation ancienne de Guillaume le Conquérant séparée originellement en un tiers pour l’abbaye de Cerisy-la-Forêt, un tiers pour  l’abbaye Notre-Dame-de-l’Etoile et un tiers pour le seigneur du lieu.
Le clocher date de 1573 (selon l’inscription qu’il comporte) et la sacristie, dans l’abside, est un ajout.

Sotteville (50 église Saint-Pierre, après travaux de couverture de la nef (2003) Sotteville (50 église Saint-Pierre, vue du choeur (2015)  Sotteville (50 église Saint-Pierre, vue sud est (photo avant travaux 2003)

Sotteville (50 église Saint-Pierre, retable Sotteville (50 église Saint-Pierre, façade ouest (2003)

 

Télécharger la notice de l’Édifice

Les aides de la Sauvegarde

27/05/03 7 500 € pour la Restauration de la charpente et de la couverture en schiste de la nef.
03/11/15 10 000 € octroyés pour la restauration de la charpente et de la couverture en schiste du choeur.