Archives pour la catégorie Calvados

Plumetot, église Saint-Samson

Plumetot (14) église Saint-Samson photo 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Calvados

Commune : Plumetot

Plumetot (14) église Saint-Samson photo 2017 - La Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église Saint-Samson est composée d’une nef assez basse, de plan rectangulaire, élargie d’un bas-côté au nord des 2e et 3e travées, séparée par deux arcades reposant sur un pilier quadrangulaire.

A l’ouest, une tour-clocher de plan carré est adossé à l’église. Il est couvert d’une toiture en batière en tuiles plates. Le choeur, à l’est, est composée de 2 travées couvertes d’une voûtes d’ogives et d’un bas-côté au nord lui-même de deux travées et d’un chevet plat.

Une sacristie à pans légèrement lui succède à l’est. Les murs sont en moellons enduits et les couvertures en tuiles plates.

Les soubassements de l’église remontent à la période romane comme en témoignes certaines maçonneries de la nef en épis. Elle a cependant été plusieurs fois remaniée.

Le choeur  et la chapelle nord semblent remonter au XIIIe ou au XIVe siècle, tandis que les voûtes et les écussons qui les ornent seraient plutôt de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe.

La première mention de la paroisse de Plumetot remonte à 1224 dans une pièce du chartrier de l’abbaye de Barbery.

En 1944 l’église a subit les dégâts de la guerre, notamment à la base du clocher, sur les couvertures et les parties hautes de la nef.

Plumetot (14) église Saint-Samson photo 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français Plumetot (14) église Saint-Samson photo 2017

Les aides de la Sauvegarde :

30/05/2017    10 000 € pour la restauration des charpentes, de la maçonnerie du pignon ouest du choeur, de la voûte de la nef et du beffroi

Cordebugle (Calvados), église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-Paul - La Sauvegarde de l'Art Français

 

Département : Calvados (Normandie)

Commune : Cordebugle

Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-PaulL’église est composée d’une nef de plan rectangulaire prolongée par un choeur un peu plus étroit, à chevet plat. Une sacristie est accolée au chevet et une  massive tour-clocher en poudingue ( pierre de grison) de plan carré s’appuie sur la dernière travée sud de la nef. Elle est surmontée d’une flèche pyramidale en ardoises.

Une couverture pentue, en ardoises recouvre la nef qui est ornée en façade ouest d’un beau portail à arc surbaissé surmonté d’une accolade semée de feuille de choux frisés et surmontée d’un fleuron.

L’église remonte au XIIe siècle. De cette époque, il ne subsiste que la tour du clocher.

La construction du choeur a suivi à la fin du XIIe siècle.

Au XVe siècle est construite la nef et aux XVIe on ajoute à l’église le porche et la façade, tandis que la tour du clocher est surélevée.

Avant la Révolution, la paroisse de Codebugle portait le nom de Saint-Pierre-des-Bois.

Elle a été réunie à Courtonnel en 1825, dont l’église a été détruite.

 

Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-Paul - La Sauvegarde de l'Art Français Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-Paul - La Sauvegarde de l'Art Français Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-Paul - La Sauvegarde de l'Art Français     Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-Paul - La Sauvegarde de l'Art Français Cordebugle (14) église Saint-Pierre-et-Saint-Paul - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

21/02/2017 8 000 € pour la reprise de l’assainissement  et la restauration de la façade ouest

Trouville-sur-Mer, église Saint-Michel d’Hennequeville

Trouville-sur-Mer (14) - église Saint-Michel d'Hennequeville 2016

 

Département : Calvados (14)

Commune : Trouville-sur-Mer

1-00000002L’église Saint-Michel est composée d’une longue nef à chevet plat avec un clocher charpenté sur tabouret sur la première travée de la nef, et un porche polygonal sur la façade ouest. Les murs en pierre de pays (de type tuffeau)  et les couvertures en ardoises. A l’est, une sacristie a été adossée au mur du chœur.

La fondation de l’église pourrait remonter au 6e siècle. Une exemption est donnée par Richard II, grand père de Guillaume le Conquérant à l’abbaye de Fécamp représentée par la paroisse d’Hennequeville en 1006. L’église est plusieurs fois ravagée et reconstruite, les dernières transformations datent des XVe et XVIIIe  siècles.

Trouville-sur-Mer (14) - église Saint-Michel d'Hennequeville 2016 - La Sauvegarde de l'Art Français Trouville-sur-Mer (14) - église Saint-Michel d'Hennequeville 2016 - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

07/06/2016 10 000 € octroyés pour la restauration du tabouret du clocher

Sainte-Marguerite-des-Loges, église Sainte-Marguerite

Sainte-Marguerite-des-Loges (14) église Sainte-Marguerite 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français

Département : Calvados (14)

Commune : Sainte-Marguerite-des-Loges

5-ste-marguerite-planL’église composée d’une nef  de plan rectangulaire, précédée à l’ouest d’un clocher formant porche en pierre de taille, sur 5 niveaux, encadré de contreforts à retraits successifs et surmonté d’une flèche couverte en ardoises.
A l’est se trouve un chœur de deux travées, à chevet plat. Une sacristie s’adosse à la première travée au nord du chœur. Une charpente lambrissée couvre la nef et le chieur, les murs sont en moellons en parties basses, surmontés par des pierres de tailles pour la nef, en pierre de taille (pierre de marne locale) pour le chœur et le clocher.

Un premier édifice date du XIIe siècle. Il n’en subsiste que les parties basses de la nef. L’église est agrandie et enrichie à partir du XVe s avec la construction du chœur, le rehaut des murs de la nef et le percement des baies à remplages, le clocher est construit. Au XVIIe siècle, une chapelle seigneuriale est édifiée au flanc nord du chœur, qui deviendra plus tard la sacristie. En 1944, pendant le débarquement, une bombe explose à 300 m de l’église, causant des  dommages aux vitraux et aux maçonneries du clocher qui seront restaurés en 1960.

 Sainte-Marguerite-des-Loges (14) église Sainte-Marguerite 2016 Sainte-Marguerite-des-Loges (14) église Sainte-Marguerite 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français Sainte-Marguerite-des-Loges (14) église Sainte-Marguerite 2016 - la Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

07/06/2016 6 000 € octroyés pour la restauration à l’identique du clocher et du contrefort sud-ouest du chœur.

La Roque-Baignard, église Saint-Martin

La Roque-Baignard (Calvados) 2015

Département : Calvados (14)

Commune : La Roque-Baignard

Nef simple surmontée à l’Ouest d’un clocher charpenté de base carrée, sur tabouret, et d’une flèche polygonale. A l’est se trouve le chœur, d’une travée, à chevet plat. Il est plus étroit et le couvrement en est légèrement surbaissée par rapport à celle de la nef. Une sacristie adossée au mur nord du chœur. Une charpente lambrissée couvre la nef. L’église construite en murs de moellons et de silex enduits à pierres vues, avec des couvertures en ardoises posées au clou. Eglise dont subsistent quelques rares éléments remontants à l’époque romane (appareil des murs). La construction de l’église actuelle à partir d’éléments plus anciens remonte aux XIV-XVe siècles. Au XVIIIe sont réalisés les décors intérieurs et mobilier.

Le seigneur de la Roque-Baignard est Jeahn Labbey depuis son mariage en 1510 avec Catherine Baignard. Sa famille possède le site jusqu’à la Révolution.
Pierre-Marie-Elie de la Roque, chevalier de Saint-Louismembre de la chambre des députés en 1815, rachète alors la terre de la Roque. Elle est revendue au cours du XIXe siècle à la famille d’André Gide. André Gide en est le maire en 1896.

La Roque-Baignard (14) église Saint-Martin, façade ouest Plabennec (29), chapelle de Locmaria-Lann, façade sud La Roque-Baignard (14) église Saint-Martin, vue de la charpente lampbrissée La Roque-Baignard (14) église Saint-Martin, façade ouest et clocher La Roque-Baignard (14) église Saint-Martin, vue de la nef et du choeur

Les aides de la Sauvegarde :

09/06/2015 10 000 € pour les travaux d’urgence contre la mérule et l’étude d’architecte
15/12/2015 5000 € devant l’ampleur imprévue des travaux d’urgence contre la mérule.
25/04/2017 3 000 € pour la réfection d’une poutre du beffroi du clocher et le drainage

La Chapelle-Yvon, église Notre-Dame

La Chapelle-Yvon (Calvados), église Notre-Dame, vue d'ensemble

Département : Calvados

Commune : La Chapelle-Yvon

La Chapelle-Yvon (Calvados), église Notre-Dame, plan

plan au sol par X. d’Alençon, architecte D.P.L.G.

L’édifice est composé d’une nef unique prolongé par un chœur à chevet plat. Au niveau de la jonction de la nef et du chœur, sur le flanc sud se trouve un clocher composé d’une tour de base carrée, surmontée d’une flèche charpentée à 3 niveaux: le premier carré orné de quatre petits clochetons, le second de forme octogonale, et la flèche de forme octogonale, couverte en ardoises. Un porche d’entrée est situé sur la façade sud de la première travée de la nef. Les maçonneries sont en calcaire de moellons, pierres appareillées et briques pour une partie du chœur et pour la sacristie. La couverture est en ardoise. Une sacristie est située en vis-à-vis de la tour-clocher, sur le flanc nord de la nef.

Cette église remonte au XIIe siècle  mais seuls le clocher et certaines parties des murs du chœur subsistent de cette période. Au XIVe ou XVe siècle, est construite la première partie de chœur et au XIXe, la nef, la sacristie et prolongement du chœur.

La Chapelle-Yvon (Calvados), église Notre-Dame, vue du sud-ouest La Chapelle-Yvon (Calvados), église Notre-Dame, clocher La Chapelle-Yvon (Calvados), église Notre-Dame, vitrail des apparitions de Lourdes

Les aides de la Sauvegarde :

09/06/15 6 000 € pour la restauration des maçonneries, de la charpente et de la couverture du clocher.

Saint-Charles-de-Percy, église Saint-Charles-Borromée

Saint-Charles-de-Percy (14) église Saint-Charles-Borromée  - 2009 - La Sauvegarde de l'Art Français

Département : Calvados ( 14 )

Commune : Valdallière

Saint-Charles-de-Percy (14) église Saint-Charles-Borromée  - 2009 - La Sauvegarde de l'Art FrançaisL’église, dédiée à Saint-Charles-Borromée, et construite sur un plan en croix latine. Elle est dotée d’un clocher-porche couvert d’un dôme à l’impériale qui ouvre sur une nef unique., Une sacristie est bâtie dans l’alignement du choeur, dont le chevet est à pans coupés. La maçonnerie du clocher est composée de moellons de schiste et de granit très faiblement hourdée à la chaux et les couvertures sont en ardoises. Une plus de ce dôme à l’impérial joliment dessiné mais peu courant, l’église est ouverte de fenêtres rectangulaire classiques. La qualité du décor intérieur contraste avec l’austérité extérieure typique de l’architecture des ingénieurs. Les stucs dénotent une influence du style rocaille malgré la date tardive de sa création.

Cette église est bâtie entre 1778 et 1780 par Charles de Percy, seigneur du lieu dont le château voisin a été construit par son père. Il se fait inhumer en 1782 dans l’église qu’il a construite. Elle est érige comme paroisse par lettre patente en 1780.

Le décor en stuc du chœur est classé au titre des Monuments Historiques.

Saint-Charles-de-Percy (14) église Saint-Charles-Borromée  - 2009 - La Sauvegarde de l'Art Français Saint-Charles-de-Percy (14) église Saint-Charles-Borromée  - 2009 - La Sauvegarde de l'Art Français DSCN0714

Télécharger la notice de l’Édifice

Les aides de la Sauvegarde

08/12/09 10 000 € pour la restauration des fondations et des élévations

Villers-Canivet – Abbaye Sainte-Marie

Villers-Canivet - Abbaye Sainte-Marie

Département : Calvados ( 14 )

Commune : Villers-Canivet

Télécharger la notice de l’Édifice
Image Image Image

Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Les aides de la Sauvegarde

01/02/96 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
01/02/96 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
26/11/96 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre
05/11/13 Don octroyé pour des travaux de gros œuvre