Archives pour la catégorie Aube

Revue de presse de l’été dans l’Aube

Chavanges (10) - Eglise Saint-Gengoul

Chavanges (Aube) – Eglise Saint-Gengoul, aidée à 3 reprises par la Sauvegarde pour 45 245 €.

En plein coeur de l’été, l’actualité du patrimoine ne s’arrête pas pour autant. L’occasion de découvrir de magnifiques édifices, parfois à deux pas !

Zoom sur l’opération « Un Jour, Une Eglise« , née dans le département de l’Aube, grâce à une revue de presse transmise par notre correspondant local François Cartault (cliquer sur les articles pour les lire).

Plus de 230 églises de l’Aube, de la Marne, mais aussi de la Haute-Marne et du Châtillonnais seront ouvertes tout l’été pour des visites commentées. Cette initiative, née en 2012 avec 24 églises à l’initiative de José Cotel (lire aussi notre article de présentation de l’opération Un Jour une église) s’étend chaque année davantage et est aujourd’hui placée sous l’égide du Comité Départemental du Tourisme.

Tous les renseignements sur: http://www.bienvenue-en-champagne.com

Des églises et des hommes Entrer à St-Maclou José Cotel L'église en travaux Les églises s'apprêtent à ouvrier leurs portes Redécouverte village Saint-Maclou St-Martin retrouve sa splendeur Visites commentées

Celles-sur-Ource, église Sainte-Marie-Madeleine

Eglise Sainte Marie Madeleine côté Est (1)Département : Aube (10)

Commune : Celles-sur-Ource

Plan Celles sur OurceEdifice construit au XVIème siècle en forme de croix latine, orienté. Le choeur de style gothique flamboyant est à 5 pans. La nef qui comprend trois travées est également de style gothique, ainsi que les bras Sud du transept. Le bras Nord réalisé plein cintre est de construction plus tardive. Les voûtes du choeur sont à six branches d’ogives, liernes et tiercerons. Celles du transept sont du même style mais à quatre branches. Quelques clefs de voûte sont sculptées alors que celles du choeur et du bras Sud restent en attente. La nef est longue de 17m et la largeur du transept est de 20m, la hauteur sous voûte est de 7m.

Les collatéraux furent construits au XVIIIème siècle en ajourant les murs de la nef et les transepts. La tour carrée du clocher fut élevée en 1868 (la flèche initialement prévue n’a pas été réalisée) ainsi que le porche d’entrée et la sacristie au XIXème siècle.

L’église de Celles-sur-Ource était succursale de Merrey. L’abbaye cistercienne de Mores y fut fondée par Saint Bernard.
En 1790, les habitant demandèrent aux élus généraux du duché de Bourgogne de réunir la communauté de Mores à la leur. A partir de 1250, les religieux de l’abbaye de Molesme avaient droit de moyenne et basse justice sur les terres de Celles. Un grand incendie éclata le jour de Noël 1663 et détruisit entièrement les maisons des cinq principaux habitants.

Eglise Sainte Marie Madeleine - Celles-sur-OurceEglise Sainte Marie Madeleine côté Ouest (1)Eglise Sainte Marie Madeleine côté sud (4)Eglise Sainte Marie Madeleine Vue vers le choeur (1)Eglise Sainte Marie Madeleine Vue vers le choeur (4)Celles-sur-Ource - La Sauvegarde de l'Art Français

Les aides de la Sauvegarde :

30/05/2017 10 000 € pour la réfection des deux bas-côtés

Bouranton, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

bouranton Département : Aube (10)

Commune : Bouranton

Plan BourantonL’église Saint-Pierre et Saint-Paul, de plan en forme de croix latine, se compose d’une nef, d’un transept et d’une abside à trois pans. La porte principale, remaniée au commencement du XXème siècle, a conservé son archivolte ogivale, très aiguë, avec son linteau en arc surbaissé. Au-dessus de cette porte existait autrefois une fenêtre murée qui éclairait la nef. Ces combles sont éclairés par un trilobe percé à hauteur du pignon de la façade. Au midi, une petite porte latérale s’ouvre sur le cimetière qui entoure l’église dans sa plus grande partie.
Les combles de la nef, moins élevés que ceux du transept, sont surmontés d’un campanile couvert en ardoise, abritant une cloche de 1578. Le chœur a été construit au XVIème siècle, il est délimité par deux piliers ondés aux angles du transept.

Voûte BourantonVitrail BourantonBourantonBourantonBouranton

Les aides de la Sauvegarde :

30/05/2017 5 000 € pour la restauration de la croisée, du transept, du chœur, de la sacristie et finition de la nef, drainage.

Arrentières (10) – Eglise Saint-Jacques

Arrentières (Aube) - église Saint-Jacques

Département : Aube

Commune : Arrentières

De l’édifice originel, il ne reste que les piliers et une partie des bras du transept. Le chœur d’alors n’existe plus, remplacé par la construction au début du XVIIe siècle d’un chœur et de chapelles homogènes de conception gothique. Arrentières (Aube) - église Saint-Jacques
Au XVIIIe siècle et au XIXe siècle appartiennent en effet la conception de tout le reste de l’édifice même si la réalisation semble s’être faite en 2 campagnes, la nef construite en moellons de pierre enduits, le reste de l’édifice ensuite construit en moellon avec soubassement en pierre dure. La partie gothique de l’église est conçue sur la base d’une église en croix latine comme de nombreuses autres églises auboises contemporaines.

L’église Saint Saint-Jacques d’Arrentières offre le grand intérêt de présenter des éléments des différentes périodes d’évolution de l’édifice, son origine du XIIe siècle, sa nef et son chœur du XVIIIe siècle, son clocher porche et ses chapelles du début du XIXe siècle.
C’est au XIXe siècle que l’édifice va connaître ses transformations les plus importantes avec la création du clocher et la modification de la nef. Avant cette période de travaux, l’édifice du XVe siècle présentait un plan en forme de croix latine dont subsiste peu d’élément aujourd’hui. L’église dédiée à Saint Jacques, autrefois du diocèse de Langres et du doyenné de Bar-sur-Aube, était le siège d’une cure à la collation des Chevaliers de Malte.

Arrentières (Aube) - église Saint-Jacques Arrentières (Aube) - église Saint-Jacques Arrentières (Aube) - église Saint-Jacques

 

Les aides de la Sauvegarde :

04/10/2016 10 000 € octroyés pour la restauration extérieure du clocher, du chœur, des bas-côtés

Revue de presse d’été: actualité des églises de l’Aube

Chapelle Saint-Jean de Soulaines-Dhuys

Chapelle Saint-Jean de Soulaines-Dhuys (10)

L’été est une période propice pour la découverte des richesses culturelles qui nous entourent !

François Cartault, notre correspondant dans l’Aube, nous transmet cette revue de presse où l’on retrouve l’initiative « Un Jour une église » dont nous vous parlions dans notre précédent article (voir Eglises à découvrir cet été!) et où l’on s’interroge sur la pertinence de restaurer nos églises, un questionnement toujours riche.

Une quarantaine d'églises dévoilent leurs richesses cet été

Des travaux imminents pour l'église Ste Marie-Madeleine-2Juillet2016

La rénovation des églises, histoire sociale et affective-30Juillet2016

Avirey-Lingey - La réhabilitation de l'église se poursuit - 25Juil2016

Des églises ouvertes à tous les arts - 1er Août 2016

Praslin, église Saint-Parres

Praslin (10) - Eglise Saint-Parres

Commune: Praslin

Département: Aube (10)

Praslin (10) - Eglise Saint-ParresCette église du XVIème siècle comprend une nef reconstruite en 1770 par les habitants qui se trouvaient à l’étroit. Le chœur fut restauré en 1786. Le bras Sud du transept servait de chapelle aux seigneurs de Choiseul-Praslin. Le clocher a été construit en 1882.

Praslin appartint, aux XIIIème et XIVème siècles, aux Plancy, et au début du XVIème siècle, passa à la maison champenoise de Choiseul, dont Charles, maréchal de France. Praslin donna son nom à diverses branches cadettes de Choiseul, dont celle des ducs de Praslin.
L’église était succursale de Lantages.

Praslin (10) - Eglise Saint-Parres Praslin (10) - Eglise Saint-Parres Praslin (10) - Eglise Saint-Parres - La Sauvegarde de l'Art Français Praslin (10) - Eglise Saint-Parres Praslin (10) - Eglise Saint-Parres Praslin (10) - Eglise Saint-Parres

Les aides de la Sauvegarde

03/10/2017 4 000 € octroyés pour la réhabilitation du portail d’entrée, la restauration de la façade Ouest de la nef, du contrefort Nord-Est du transept Nord et du contrefort Sud-Ouest du transept Sud
07/06/2016 15 000 € octroyés pour la restauration de maçonneries et couvertures de la façade Nord de la nef et du transept Nord y compris tourelle.

Plaines-Saint-Lange, église Sainte-Croix

  Plaines-Saint-Lange (10) - église Sainte-Croix

Département : Aube (10)

La nef date du XIIe siècle mais des remaniements ont été effectués au XVe siècle.
Une chapelle curiale existait jusqu’au XVIIIe siècle. L’église a un plan en forme de croix latine.

L’abside à 5 pans et le transept sont voûtés.

Plaines-Saint-Lange (10) - église Sainte-Croix Plaines-Saint-Lange (10) - église Sainte-Croix Plaines-Saint-Lange (10) - église Sainte-Croix

Les aides de la Sauvegarde :

03/11/15 5 000 € pour la restauration extérieure ponctuelle des enduits du choeur, des transepts, de la chapelle, de la sacristie, du clocher et la  restauration des toitures.

Chesley, église Saint-Didier

Chesley, église Saint-Didier

Photo D. Juvenelle, arch. du patrimoine

Département : Aube

Commune : Chesley

Chesley , église, plan

Chesley, église Saint-Didier, plan au sol historié par D. Juvenelle, arch. du patrimoine

Église composée d’une nef unique gothique, greffé sur un chœur roman et gothique primitif légèrement plus étroit, composé de deux travées droites voûtées. Une sacristie y accolée sur le côté nord de la travée est. Le clocher a disparu.

L’église appartenait à l’abbaye de Molesme en 1101. Au XIIIe siècle, l’église n’est qu’une chapelle qui subsiste et constitue le chœur de l’édifice actuel. La nef date du XIVe siècle. La sacristie est plus tardive, bâtie entre les deux contreforts nord-ouest du choeur. Le clocher est détruit en 1846.

Chesley, église Saint-Didier  Chesley, église Saint-Didier Chesley, église Saint-Didier Chesley, église Saint-Didier

Photos D. Juvenelle, arch. du patrimoine

Les aides de la Sauvegarde :

03/03/15 12 000 € pour la restauration de la toiture de l’église

Assencières, église Saint-Pierre

Assencières aube -église Saint-Pierre sauvegarde de l'art français patrimoine

Département : Aube (11)

Commune : Assencières

Assencières aube -église Saint-Pierre sauvegarde de l'art français patrimoine

De cette église ne subsiste que le chœur, la nef à trois vaisseaux s’est effondrée en 1947. Le chœur est composé d’une (ou deux ?) travée (s) et d’une abside pentagonale. Il a été fermé au XXe siècle par la construction d’une nef basse et très courte. L’édifice est couvert en tuiles. Des bardeaux couvrent le pignon ouest. Les murs sont en pierre de taille.

La seigneurie d’Assencières a appartenu aux Joinville au Moyen-Age. L’Église actuelle date du XVIe siècle.

 Assencières aube -église Saint-Pierre sauvegarde de l'art français patrimoine Assencières aube -église Saint-Pierre sauvegarde de l'art français patrimoine Assencières aube -église Saint-Pierre sauvegarde de l'art français patrimoine Assencières aube -église Saint-Pierre sauvegarde de l'art français patrimoine

Les aides de la Sauvegarde

27/01/15 10 000 € octroyés pour la restauration des couvertures, et la reprise des voûtes et des parements intérieurs du transept