Carcassonne, église Notre-Dame du Mont Carmel

carmes 5

Département : Aude (11)

Commune : Carcassonne (propriété du diocèse de Carcassonne)

Carcassonne (Aude) église Notre-Dame du Mont-Carmel 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français

Plan : Christiane Tarbouriech, architecte

L’église des Carmes est caractéristique du style gothique méridional. Elle est composée d’une nef de 6 travées et d’un choeur, plus étroit, à pans coupés et surbaissé. Les arcs de séparation des travées sont contrebutés par des contreforts massifs entre lesquels sont construites les chapelles qui semblent du XVIe siècle.

La nef, originellement charpentée, à reçu au XIXe siècle des voûtes en plâtre sur lattis. La mauvaise qualité du haut des contreforts laisse penser qu’ils ont été surélevés lors de la mise en oeuvre des voûtes de la nef.

Les ouvertures sont aussi agrandies, engendrant l’abaissement des pentes des couvertures des chapelles. Une tour d’escalier, adjacente au choeur, était surmonté d’un clocher détruit après 1790.

Les carmes, à l’origine ermites sur les pentes du Mont Carmel en Terre Sainte, reconnus officiellement en 1209; s’installèrent en 1267 à Carcassonne d’abord hors des murs, puis à l’intérieur.  La construction des bâtiments conventuels et de l’église gothique furent achevés en 1297.

En 1355, le prince Noir fit incendier la ville et l’église des carmes dut être reconstruite par la suite, peut-être à un autre emplacement.

 La chapelle nord du chevet est plus tardive, sans doute du XVe ou du XVIe s.

L’église des Carmes eut un important rayonnement jusqu’à la Révolution et de nombreuses personnalités de la ville y sont enterrées. Les état généraux du Languedoc se sont tenus dans les bâtiments conventuels à de nombreuses reprises.

En 1790, après l’abolition des congrégations monastiques, les frères sont dispersés et le couvent vendu comme bien national. Lors de l’inventaire il est stipulé que le clocher s’y trouve encore. L’église devint une entreprise de messagerie, elle est alors remblayée pour être au niveau de la rue. Son mobilier est dispersé, vendu ou détruit.

Le père Herman Cohen (en procès de béatification) et deux autres carmes déchaux rachètent l’église et le couvent en 1851. L’église est de nouveau consacrée et de nombreux travaux de restauration et d’embellissement sont entrepris jusqu’en 1877 : réalisation des voûtes néogothiques, construction de la tribune, décors. Les carmes sont à nouveau expulsés en 1880 et leurs biens confisqués. La Congrégation est dissoute en 1901, le couvent est remis en vente en 1908 et racheté par la paroisse Saint-Vincent. L’église réouvre au culte en 1909.

En 1925, un cinéma-théatre est aménagé cachant complètement le chevet de l’église, dont la couverture est modifiée. Le cinema est détruit en 1981 et l’évêché s’installe dans le couvent remanié.

Carcassonne (Aude) église Notre-Dame du Mont-Carmel 2017 - La Sauvegarde de l'Art Français Carca copie carca Carcassonne1

Les aides de la Sauvegarde :

21/11/2017 45 000 € pour la restauration des maçonneries des façades et couvertures de la nef et des chapelles sud